Les produits chimiques de synthèse que l’on emploie pour nettoyer, parfumer, assainir la maison ne sont pas inoffensifs.
Ils ont un impact sur notre environnement et notre santé.
Les produits d’entretien et les lessives qui portent les écolabels officiels sont conçus pour limiter leurs impacts sur l’environnement.

Je respecte les doses : un produit ne sera pas deux fois plus efficace en doublant la dose. Soyez économe avec l’eau de Javel, les détergents… Soyez-le encore plus avec les produits concentrés.
Si je lave ma voiture devant la maison, j’envoie directement dans nos rivières les hydrocarbures, les graisses et autres solvants.

A Bièvres, le réseau des eaux pluviales débouche directement dans la Bièvre et la Sygrie.

Pour en savoir plus, consultez le site du SIAVB : http://siavb.com

 

Et en matière d’entretien, certaines recettes de « grand-mère » méritent qu’on les redécouvre : ainsi, le vinaigre blanc est un bon détartrant… et coûte 7 fois moins cher qu’un liquide anticalcaire courant.

POURQUOI ?

  • Je réduis mes déchets : en France, on estime que les produits d’entretien représentent 500 000 tonnes de déchets par an.
  • Je réduis mon impact sur l’environnement : je limite la pollution de l’eau due aux nombreuses substances qui composent ces produits.

Comment ?

  • Je me procure du vinaigre blanc, du bicarbonate de soude, du savon noir et des huiles essentielles (disponibles en droguerie, magasin de bricolage ou grande surface) pour fabriquer la plupart des produits d’entretien.
  • Je fabrique mes savons, shampoings, déodorants.
  • Je fabrique ma lessive, lave-vitres, crème à récurer.

Partager cette page sur :