Bièvres voit arriver les Romains, passer les invasions, s’établir les Francs.

Au début du XIIème siècle, Louis VI réunit le village à son domaine royal et y développe la culture, l’élevage et la vigne. C’est le début d’une époque de grande prospérité où se multiplient les domaines agricoles, encouragés par le pouvoir royal et les grands établissements monastiques de Paris : c’est ainsi que l’Abbaye du Val de Grâce était établie à Bièvres, avant d’être transférée à Paris par la reine Anne d’Autriche.

Au XVIIIème siècle, Georges Mareschal, premier chirurgien du roi Louis XIV et fondateur de l’Académie de Chirurgie, devint Seigneur de Bièvre. C’est à lui que nous devons le blason du castor.
D’autres grands chirurgiens ont résidé à Bièvres comme Germain Pichault de La Martinière, chirurgien de Louis XV, Dominique Larrey, chirurgien de la Grande Armée de Napoléon 1er puis son neveu le baron Larrey, chirurgien de Napoléon III.

Bièvres a aussi été, loin du tumulte de la capitale, un havre pour les artistes et les intellectuels.>
Bertin, directeur du Journal des Débats, y tenait salon dans sa vaste propriété et Victor Hugo en a été l’hôte assidu.
Odilon Redon, Utrillo, Saint-Saëns, Vincent d’Indy, la duchesse d’Uzès, la famille de Galard et tant d’autres ont fait briller Bièvres et goûté à ses charmes, au XIXème siècle et au début du XXème.

Partager cette page sur :