Veille des appareils multimédia : traquez-les !

C’est le poste de consommation en électricité le plus facile à réduire et gratuitement en prime ! Pour cela, il suffit simplement de faire la chasse aux appareils qui restent en veille.

Même éteints, vos appareils audiovisuels sont généralement encore en veille. Cet état de veille représente ainsi les 3/4 de la consommation de ces appareils !

Voici les appareils pouvant être débranchés :

  • votre téléviseur : sa veille coûte entre 5 et 15 € par an ;
  • votre lecteur DVD ou BluRay : ses heures de veille cumulées sur l’année reviennent entre 3 et 13 € ;
  • vos consoles de jeu : leur veille coûte à l’année entre de 2 à 10 € ;
  • votre ordinateur : sa veille revient entre 6 et 30 € pour un an ;
  • votre cafetière : par an, ses heures de veille vous coûte entre 2 et 4 € ;
  • si vous ne vous servez pas de leur horloge interne, coupez aussi du secteur votre micro-ondes et votre chaîne Hi-fi dont la veille revient entre 3 et 20 € l’année ;
  • pensez également à débrancher vos chargeurs de téléphone portable, d’ordinateur, d’appareils-photo…dès que leur charge est finie. En effet, quand ils restent branchés, ils continuent de consommer de l’électricité et ce, même si votre appareil n’est plus branché au bout.

Voici des petits équipements qui aident à réaliser ces économies plus facilement :

  • les multiprises avec interrupteurs : elles évitent de devoir débrancher toutes les prises une par une ;
  • les prises coupe-veille : quand vous éteignez l’appareil, la prise bloque l’arrivée du courant. Une prise de ce type coûte en moyenne 20 € ;
  • les logiciels gestionnaires d’énergie : ils permettent de réduire de 40 à 60 % la consommation d’électricité de votre ordinateur. Pour un ordinateur, cela représente entre 17 et 25 € d’économies par an.

Réfrigérateur et congélateur : quels réflexes prendre ?

Voici quelques gestes simples à appliquer pour faire des économies d’électricité :

  • Installer votre réfrigérateur/congélateur au bon endroit. Il est impératif de laisser de l’espace entre le mur et l’appareil pour que l’air circule correctement. Éviter de les installer à côté d’une source de chaleur (four, plaque de cuisson…).
  • Dégivrer votre frigo. Un appareil givré consomme beaucoup plus d’électricité. Dès que le givre atteint 3 mm d’épaisseur, il est donc essentiel d’entretenir votre appareil, sous peine de voir sa consommation augmenter de 30 %. Ce réflexe permet d’économiser environ 30 € par an, pour un appareil combine (réfrigérateur + congélateur).

Si vous achetez un nouveau réfrigérateur : optez pour un modèle de classe A, A+, A++, voire A+++. Ils vous permettront de diminuer la consommation électrique de votre frigo jusqu’à 60 %.

Bon à savoir : aujourd’hui, les appareils électroménagers étant de plus en plus performants, l’échelle de cotation n’est plus homogène et des catégories intermédiaires (A+, A++ et A+++) ont été créées. Il est possible d’avoir un appareil A+ qui est pourtant le plus énergivore du marché, les classes B à G n’étant plus utilisées pour certains produits. Le Parlement européen a adopté une résolution le 13 juin 2017 visant à rééchelonner la cotation de l’efficacité énergétique des produits. Le nouvel étiquetage, prévu pour fin 2019, reprendra les couleurs actuelles allant du vert au rouge et un échelonnement de A à G. Les catégories intermédiaires (A+, A++, A+++) seront supprimées.

Douche/bain : habitudes à prendre

Le premier réflexe à prendre est de privilégier les douches par rapport aux bains. En effet, un bain consomme de 150 à 200 L d’eau alors qu’une douche environ 100 L en 5 min.

De petites installations existent pour vous faire économiser l’eau sans changer vos habitudes :

  • une douchette économe : elle a un débit moins important qu’une douchette traditionnelle : 7 L/minute contre 16 L/minute.
  • un système stop douche : il coupe l’eau pendant que vous ne vous rincez pas et permet ainsi d’économiser 20 L d’eau.

Comment consommer moins d’eau et d’électricité avec votre lave-vaisselle ?

Votre lave-vaisselle représente lui aussi un gros poste énergétique, facilement réductible. Si votre vaisselle n’est pas trop sale, faites tourner votre lave-vaisselle sur le programme « éco » qui permet de réduire votre consommation d’eau de 18 %, mais aussi celle d’électricité de 25 % car le lavage se fait avec une eau moins chaude.

Il est également essentiel de prendre de bons réflexes comme :

  • ne lancer un lave-vaisselle que quand il est plein ;
  • le faire tourner en demi-charge : cette option permet, quand la quantité de vaisselle n’est pas suffisante pour faire tourner une machine entière, de ne laver la vaisselle que d’un étage ;
  • optez pour un modèle récent (classe énergétique A, A+, A++, voire A+++) qui sera moins énergivore .

Bon à savoir : un cycle court de lave-vaisselle A+++ consomme en moyenne 10 L d’eau contre 25 à 40 L pour un lave-vaisselle ancien, cela équivaut à une économie de 0,5 à 0,10 € par machine et 15 à 30 € d’économie par an, à raison de 280 cycles. Un modèle récent consomme jusqu’à 40 % de moins d’électricité et 65 % de moins d’eau.

 

Et aussi :

  • Je choisis et j’adapte l’éclairage à mes besoins et je profite de la lumière du jour.
  • J’utilise des ampoules basse consommation et je supprime les lampes halogènes gourmandes en électricité.
  • Je réduis la température de mon logement et j’équipe mes radiateurs de thermostats qui permettent jusqu’à 30 % d’économie.
  • Je règle la température de l’eau chaude sanitaire entre 55 et 60 °C, c’est assez pour limiter le développement de bactéries pathogènes.
  • Pour la cuisson, je n’oublie pas de placer un couvercle sur mes casseroles.
  • Je préfère les piles rechargeables aux piles classiques.

 

Partager cette page sur :