Vous êtes dans : Accueil > Action sociale, solidarités

Action sociale, solidarités

PLAN CANICULE, REGISTRE DES PERSONNES VULNÉRABLES

 

Un registre nominatif (données confidentielles) est ouvert au service social en mairie. Il recense toutes les personnes âgées ou handicapées souhaitant obtenir un accompagnement éventuel. Vous pouvez bénéficier d’assistance en cas de canicule en remplissant une demande d’inscription à retirer à l’accueil de la mairie ou à télécharger ci-dessous et en la retournant au CCAS à la mairie.

Renseignements au 01 69 35 15 50

 

 

 

 

 

 

 

 

Des médiateurs départementaux à votre écoute

Des médiateurs, pour quoi faire ?

Les médiateurs départementaux sont des bénévoles. Ils peuvent vous aider gratuitement sous deux conditions :

  • votre demande concerne un différend qui vous oppose aux services départementaux dans votre vie quotidienne ou professionnelle,
  • vos démarches préalables auprès du ou des services départementaux concernés n’ont pas abouti ou vous n’avez pas eu de réponse.

Comment les contacter ?

Pour que les médiateurs départementaux agissent sur votre demande de recours amiable, vous devez obligatoirement les saisir :

  • soit par courrier en indiquant vos coordonnées, la synthèse de votre recours et les pièces justificatives complémentaires à l’adresse suivante et en portant la mention "confidentiel" sur votre pli : Médiateurs départementaux - Bureau E 303 - Hôtel du département - Boulevard de France - 91012 Évry Cedex
  • soit en téléchargeant un formulaire de recours dans l’espace médiateur du site et en le renvoyant par voie postale, accompagné des pièces justificatives complémentaires.

soit directement via le formulaire électronique de recours disponible sur leur espace. Pensez à scanner préalablement les pièces justificatives que vous souhaitez joindre à votre envoi.

EN SAVOIR PLUS

 

>> Violences conjugales : la loi vous protège

La violence conjugale est, dans une relation privée ou privilégiée, une atteinte volontaire à l’intégrité de l’autre, une emprise, un conditionnement dont il est difficile de sortir lorsqu’on en est une des victimes. Quelle que soit la forme de cette violence, ses conséquences pour vous sont importantes, nombreuses et durables notamment anxiété, trouble du sommeil et / ou de l’alimentation, peurs intenses, culpabilité, dépression, isolement, conduites à risque ou agressives…

Ces manifestations sont propres à chaque victime et sont variables dans le temps et justifient de ne pas rester seule et de chercher de l’aide. Que les faits soient anciens ou récents, il faut en parler à une personne en qui vous avez confiance, à un professionnel (médecin, assistant-e social-e, avocat-e) ou adressez-vous à une association spécialisée dans la lutte contre le viol et les violences faites aux femmes qui vous accompagnera.

Signalez les faits à la police et à la gendarmerie. Vous ferez l’objet d’une attention particulière de la part des services de police ou des unités de gendarmerie qui ont mis en place des dispositifs d’accueil et d’aide aux victimes : intervenantes sociales, psychologues…

Le 39 19 : Violences Femmes Info

Numéro national d’écoute, d'information et d'orientation destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés. Appel anonyme et gratuit 7 jours sur 7, de 9h à 22h du lundi au vendredi et de 9h à 18h les samedis, dimanche et jours fériés.

Pour en savoir plus : http://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/

>> Violences conjugales - Numéro utiles
 

>> JEUNES VIOLENCES ÉCOUTE

La ligne Jeunes Violences Écoute a pour objectif de permettre aux victimes d'exprimer leur souffrance et leur offrir soutien moral et réconfort psychologique.
Téléphone: 0800 20 22 23 - Tous les jours de 8h à 23h - www.jeunesviolencesecoute.fr

 

 

Les articles de cette rubrique :

Haut de page